1830 Sand, Hugo, Balzac tout commence...

photos Léo Paget

La presse

« C'est à la fois un pan d'Histoire qui défile sous nos yeux et un formidable feuilleton littéraire. C'est surtout l'épopée de trois êtres humains déchirés entre leur génie, leurs ambitions et leurs amours. Cette confrontation Sand-Hugo-Balzac est inédite à la scène et méritait une telle attention. »  


 « Un rare et sublime moment de théâtre où l’intelligence rivalise avec l'émotion, l'érudition avec l'élégance. »


 " 1830 est une invitation à entrer dans l'intimité de ces héros hors du commun. Avec tact et délicatesse, le spectateur est invité à vivre un merveilleux moment de théâtre. "


spectacle festival d'avignon george sand victor hugo honoré de balzac chouchenko l'Express jean-christophe Frèche Manon Montel Stéphane Dauch Théâtre Pandora

La distribution

 

Ecriture et mise en scène Manon Montel

Assistante mise en scène Stéphanie Wurtz

 

Honoré de Balzac Stéphane Dauch

Victor Hugo Thomas Marceul

George Sand Manon Montel

 

Lumières Arnaud Barré

Costumes Patricia de Fenoyl 

 

Une production EntracteProd (Hicham Fassi-Fihri & Leon-Gilbert Hus)

 


Note de mise en scène

« Il est impossible que l’art ne se maintienne pas imperturbablement dans la double voie de la liberté littéraire et de la liberté politique. » Préface du Roi s’amuse de Victor Hugo.

 

26, 28, 31 ans sont les âges respectifs de George Sand, Victor Hugo et Honoré de Balzac en 1830. Malgré leur jeunesse, ils ont déjà posé les premières pierres de leur révolution : l’indépendante Sand vient de quitter son mari, Hugo met fin à la suprématie des classiques au profit des romantiques et Balzac invente le réalisme.

 

1830 Sand, Hugo, Balzac tout commence… c’est l’histoire de combats universels qui s’entrelacent avec l’intime. 

 

C’est aussi la question de la place de l’auteur au sein de la société. Elle peut le brimer, mais lui seul a le pouvoir de la faire avancer : « Un homme qui dispose de la pensée est souverain. Les rois commandent aux nations pendant un temps donné, l’artiste commande à des siècles entiers. » Balzac.

 

C’est, enfin, la question des deux corps dans l’homme : l’artiste et l’individu. Pour l’artiste, chaque blessure intime peut devenir un sujet de création. L’individu irait-il jusqu’à vivre des drames pour alimenter sa forge artistique ? Alors que son amour pour Alfred de Musset leur a été une abondante source d’inspiration, Sand s’en défend : « C’est moi qui ai vécu et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui ».

 

Mais 1830 Sand, Hugo, Balzac tout commence… est avant tout une histoire d’amitié entre trois génies que tout oppose en politique, en littérature et en amour. Sand, à la fois pionnière dans la pensée socialiste mais aussi éternelle amoureuse et idéaliste, partage avec le royaliste Balzac une bouleversante relation fraternelle. Les échanges fusent : il lui reproche d’habiller sa fille en petit garçon, elle l’accuse d’avilir la femme. Rivalité et admiration lient Hugo, petit prodige choyé par la monarchie et futur républicain, au turbulent Balzac.

 

Hélas, rien ne témoigne d’un face-à-face entre Hugo et Sand, au-delà de leur échange épistolaire. Sans s’éloigner d’une vraisemblance historique, la pièce s’est permise de fantasmer cette rencontre. 

 

Comme une évidence, la scénographie structure trois espaces. La pièce se déroule de la maison de Sand, à Nohant, au fantasque appartement parisien de Balzac, en passant par la tribune politique de Hugo, illustrant les incessants passages de l’écrit à la vie.

Passé

Festival d'Avignon 2017

Festival d'Avignon 2016

Institut français de Sousse

Théâtre du Gymnase

Théâtre Clavel

Création à Nemours

Présent

Programmation au théâtre de l'Essaïon 

les lundis et mardis à 21h

à partir du 10 septembre

 

Réservations 01 42 78 46 42 

Futur

 

Tournées

En pratique

 

 Durée du spectacle 1h15